Logo suisse21.tv
Inscription Newsletter suisse21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

Les Français sont de plus en plus attirés par la Suisse pour lancer leur société. La Chambre de commerce et d’investissement France Suisse enregistre en effet de plus en plus de demandes de consultations d’entrepreneurs français souhaitant développer leurs affaires en Suisse. Dans un article consacré à ces Français qui s’installent en terre helvétique publié sur largeur.com, on peut lire que les profils sont variés. « On trouve aussi bien des chefs d’entreprises qui souhaitent diversifier leur portefeuille, par exemple en reprenant une société locale, que des jeunes créateurs attirés par un terreau ouvert à l’innovation. Plusieurs adaptations demeurent néanmoins nécessaires. Malgré la proximité géographique, les différences culturelles et managériales restent importantes ». Vu de France, le système suisse semble plus libéral, avec notamment un code du travail simplifié. En revanche, «On trouve, côté suisse, moins de subventions, ce qui peut parfois surprendre certains chefs d’entreprises français, souligne Romain Duriez, directeur de la Chambre de commerce et d’investissement France Suisse. En Suisse, par ailleurs, une partie des charges est reportée sur l’employé, à l’image de l’assurance maladie.» Mais une chose est sûre, c’est que le marché suisse présente un fort potentiel.

Contenu de la vidéo : Les Français sont de plus en plus attirés par la Suisse pour lancer leur société. La Chambre de commerce et d’investissement France Suisse enregistre en effet de plus en plus de demandes de consultations d’entrepreneurs français souhaitant développer leurs affaires en Suisse. Dans un article consacré à ces Français qui s’installent en terre helvétique publié sur largeur.com, on peut lire que les profils sont variés. « On trouve aussi bien des chefs d’entreprises qui souhaitent diversifier leur portefeuille, par exemple en reprenant une société locale, que des jeunes créateurs attirés par un terreau ouvert à l’innovation. Plusieurs adaptations demeurent néanmoins nécessaires. Malgré la proximité géographique, les différences culturelles et managériales restent importantes ». Vu de France, le système suisse semble plus libéral, avec notamment un code du travail simplifié. En revanche, «On trouve, côté suisse, moins de subventions, ce qui peut parfois surprendre certains chefs d’entreprises français, souligne Romain Duriez, directeur de la Chambre de commerce et d’investissement France Suisse. En Suisse, par ailleurs, une partie des charges est reportée sur l’employé, à l’image de l’assurance maladie.» Mais une chose est sûre, c’est que le marché suisse présente un fort potentiel.

Mots clés liés : France, Suisse, marché, potentiel, entrepreneurs, investir

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Suisse21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Suisse21.tv